Category Prêts privés
7 June 2019,
 0

Acheter une propriété, réaliser un investissement ou faire une transaction immobilière implique généralement le recours à une banque pour obtenir du financement.

Cependant, parfois, la situation ne se prête pas tout à fait à un financement traditionnel, et les banques refusent souvent de financer certains projets pour de multiples raisons.

On voit donc souvent des acheteurs être refusés pour des ratios trop élevés ou des situations particulières, et les investisseurs peinent souvent à faire valoir leurs projets d’investissements immobiliers risqués. C’est à ce moment que les prêts privés deviennent une solution incroyable !

Dans le présent article, nous allons vous présenter 3 histoires de client ayant utilisé un prêt privé pour financer leur projet immobilier au Québec.

 

3-personnes-utiliser-prets-prives-immobiliers

 

Pourquoi est-ce que les prêts privés sont très intéressants et utiles en immobiliers ?

Tout d’abord, prenons quelques instants pour parler des prêts privés. On le sait tous, les taux d’intérêt des prêteurs privés sont beaucoup plus élevés que ceux des banques, alors pourquoi serait-ce avantageux d’y avoir recours ?

En fait, c’est assez simple à comprendre. Les prêts hypothécaires privés sont extrêmement intéressants pour les acheteurs et investisseurs qui ont besoin d’un financement à court terme. On ne conseille généralement pas aux gens de prendre des prêts privés à long terme.

Cependant, à court et moyen terme, ça peut être avantageux.

Voici pourquoi ! Un acheteur peut par exemple être dans l’impossibilité d’acheter une maison avec un financement bancaire pendant 2 ans en raison d’une capacité d’emprunt trop faible. Il sait cependant que dans 2 ans, il sera en mesure d’avoir un financement traditionnel. Il pourrait alors prendre un prêt privé pendant 2 ans pour acheter, puis après 2 ans, il changerait pour une hypothèque normale. Aussi simple que ça !

Pour les investisseurs, tout est une question de temps. Obtenir un financement avec un prêt privé est souvent beaucoup plus rapide qu’avec une banque. De plus, les conditions sont souvent moins strictes, les termes plus souples et les prêteurs privés acceptent les projets plus risqués. Cela offre donc beaucoup de flexibilité aux investisseurs.

S’ils désirent réaliser des projets d’une durée maximale de 2 ans (environ), ça peut être très avantageux.

Financer un projet immobilier avec un prêt privé peut donc être avantageux, même si le taux d’intérêt est plus élevé qu’avec une banque traditionnelle.

Pour illustrer à quel point les prêts privés peuvent être utiles, nous allons vous présenter 3 exemples d’histoire où ces prêts jouent un rôle essentiel dans la vie de certaines personnes.

 

3 histoires de clients ayant utilisé un prêt privé pour leur projet immobilier

Lorsque les gens entendent le terme « prêteur privé », ils pensent souvent que c’est une méthode de financement un peu louche et difficile à obtenir. En fait, c’est tout à fait l’inverse !

Les prêteurs privés sont discrets, mais ultras transparents avec leurs clients. De plus, obtenir un prêt avec un prêteur privé est plus facile qu’avec une banque.

Pour vous montrer à quel point les prêts privés peuvent être utiles, nous allons vous présenter 3 histoires de clients ayant utilisé un prêt privé pour leur projet immobilier au Québec.

  • Karine, la travailleuse autonome
  • Jean, l’investisseur immobilier
  • Marc André et son projet de lotissement

Ces 3 histoires vous feront réaliser que les prêts privés sont plus accessibles et utiles qu’on peut le penser.

 

private-lenders-preteur-prive

 

Histoire #1 : Karine la jeune travailleuse autonome

La première histoire est celle de Karine, 29 ans et travailleuse autonome depuis 1 an. Elle a quitté son emploi à temps plein en informatique pour se lancer à son compte. Ses finances étaient solides et sa mise de fonds était là, mais cela faisait moins de 2 ans qu’elle était en affaires, donc les banques voulaient attendre encore 1 an avant de lui accorder un prêt.

Le problème était que la maison de la grand-mère de Karine était à vendre, et sa grand-mère était d’accord pour lui vendre 20 000$ de moins que la valeur marchande. C’était une affaire en or ! Karine ne voulait pas passer à côté. Au lieu de se laisser démonter par les banques, Karine a décidé de prendre un prêt hypothécaire privé d’une durée de 1 an. Elle a ainsi pu acheter la maison et réaliser son gain à l’achat de 20 000$.

Elle a ensuite pu changer pour un financement traditionnel 1 an et demi plus tard lorsque les banques ont pu obtenir 2 rapports d’impôts distincts. Les travailleurs autonomes doivent en effet avoir un historique de revenus d’au moins 2 ans, ce qui peut poser problème. Dans le cas de Karine, elle a su tirer son épingle du jeu grâce à un prêt privé.

travailleur-autonome-pret-prive-maison

 

Histoire #2 : Jean l’investisseur immobilier

La deuxième histoire est celle de Jean, 57 ans et investisseur immobilier aguerri. Il investit sur les marchés immobiliers depuis plusieurs décennies, et il désirait réaliser pour la première fois un projet de FLIP immobilier en convertissant une maison unifamiliale en jumelé à Québec.

C’était un projet très onéreux, mais avec un fort potentiel de profit, et où il y avait beaucoup d’incertitude. Lorsqu’il a présenté son projet à la banque, ces derniers ont refusé de le financer, même si selon Jean, le projet était d’une durée de 7 mois.

Il a ainsi contacté un prêteur privé et a obtenu un financement de 650 000$ pour son projet. Au bout de 8 mois, le projet était terminé et Jean a réalisé un excellent profit, en plus de rembourser tous les frais d’intérêt de son prêt. Grâce à son prêteur privé, Jean a pu investir et réaliser son projet d’investissement plus risqué que la banque ne voulait pas financer. C’est la preuve que parfois, les banques n’ont pas toujours raison et qu’une solution alternative de financement peut être bonne.

investisseur-immobilier.

 

Histoire #3 : Marc-André et son projet de lotissement

Notre 3e histoire concerne Marc-André, un jeune investisseur de 33 ans qui désirait convertir un grand terrain qu’il avait acheté avec son père quelques années plus tôt pour en faire un projet de lotissement.

Son projet se tenait et tout faisait du sens, mais l’historique de crédit du père de Marc-André n’était pas super, ce qui rendait la banque plutôt hésitante à prêter les sommes requises pour le projet.

Marc-André a donc décidé de parler avec un prêteur privé. Selon Marc-André, le temps de réaliser son projet de lotissement et de vendre les terrains, il devrait s’écouler 3 ans. Le prêteur privé a véritablement vu le potentiel du projet et a accepté de faire un prêt hypothécaire privé sur 3 ans à Marc-André avec des conditions de remboursement flexibles.

Grâce à ce prêt, Marc-André a pu réaliser son projet de lotissement, vendre ses terrains, réaliser son profit et rembourser son prêt privé.

investisseur-immobilier-prets-prives

 

Magasinez les prêts privés avec un expert partenaire en remplissant notre formulaire gratuit

Vous comprenez maintenant comment les prêts privés peuvent vous aider et vous êtes tannés d’essuyer le refus des banques ?

Remplissez notre formulaire gratuit et sans engagement et nous vous mettrons en contact avec l’un de nos courtiers hypothécaires partenaires spécialisés dans les prêts privés !

Il pourra regarder votre situation avec vous et magasiner les meilleures offres de prêts privés sur le marché selon votre projet.

Les services de nos partenaires sont gratuits, alors pourquoi ne pas en profiter ?

Réalisez vos projets et devenez vous aussi une histoire inspirante en déjouant les banques et en obtenant un financement privé !

courtier-hypothecaire-pret-prive

Comparez +20 Banques en 1 seule demande pour votre prêt!