Category Publications
26 September 2016,
 0

Comment fonctionnent les fluctuations et les prix des taux d’intérêt pour un emprunt hypothécaire ? Évidemment, plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour répondre à cette question. Les voici :

À la recherche d’un prêt hypothécaire qui s’accorde avec vos besoins ? Obtenez les meilleures offres hypothécaires avec un courtier rapidement grâce à Soumissions Prêt Hypothécaire.

Vous pouvez aussi consulter notre guide sur le prêt hypothécaire.

 

Comment comprendre & comparer les taux d’intérêt pour votre hypothèque ?

Quels sont les taux hypothécaires moyens pour acheter une maison en 2016 ?

prix taux intérêt de votre hypothèqueGénéralement, ils se situent entre 2,2 et 3 %. Qu’est-ce qui explique cet écart ? C’est que le taux hypothécaire varie selon :

  • Les termes : dans la majorité des cas, des termes plus courts (un an, par exemple), présentent des taux d’intérêt plus élevés ;
  • Le type de taux : taux fixe ou taux variable ;
  • La région ;
  • Le coût de la propriété ;
  • Le montant de la mise de fonds ;
  • L’amortissement du prêt ;
  • L’institution financière.

Pour vous donner une petite idée de la chose, voici quelques exemples de taux d’intérêt conformes au marché hypothécaire québécois de 2016 :

Un emprunt hypothécaire à taux fixe de 250 000 $ et une mise de fonds de 50 000 $, accompagné d’un terme de 5 ans et d’un amortissement de 25 ans, permettent un taux d’intérêt assez bas de 2,3 %.

Un emprunt hypothécaire similaire, mais muni d’un taux variable fait baisser le taux d’intérêt à 2,05 %. Par contre, comme le taux d’intérêt est variable, il peut fluctuer durant le terme du prêt. Ainsi, vos paiements ne seront pas toujours stables.

Finalement, un emprunt hypothécaire, toujours de 250 000 $ et à un taux d’intérêt fixe avec une mise de fonds de 50 000 $, mais s’étendant sur un terme de 10 ans fait grimper le taux d’intérêt à 3,55 % et même 6,1 %. Pourquoi ? C’est que le terme de 10 ans vous garantit des paiements stables à l’abri des fluctuations du marché.


 

Hypothèque à taux d’intérêt fixe VS taux variable

Choisir un type de taux hypothécaire constitue une décision extrêmement importante lors de la contraction de votre prêt. Qu’est-ce qui vous convient le mieux ? Un taux fixe ou un taux variable ?

Le taux fixe se prête bien aux acheteurs à la recherche de sécurité financière. Selon l’ACHA, ce profil très populaire correspondait à 67 % des Canadiens en 2015.

Le principal avantage du taux fixe réside en sa stabilité. Il vous garantit des paiements hypothécaires égaux pour toute la durée de votre terme. Pour les premiers acheteurs, plus particulièrement, une telle formule se révèle rassurante.

Par contre, le taux fixe est, de manière générale, plus élevé que le taux variable. De plus, si les taux d’intérêt venaient à diminuer, vous ne pourriez pas en profiter. Néanmoins, à l’inverse, si les taux d’intérêt augmentent, vous n’êtes pas touchés par cette hausse.

Comment fonctionne le taux variable ? Le taux d’intérêt de votre prêt peut varier à l’intérieur du terme. Il est fixé selon le taux directeur de l’institution bancaire où est contracté le prêt. Cette dernière module son propre taux directeur en fonction de celui de la Banque du Canada.

Mathieu d’Anjou, économiste senior chez Desjardins, soulignait en 2010, que « la quasi-totalité des études sur le sujet [des taux variables] concluent que le choix, sur une longue période, d’une hypothèque à taux variable est supérieur au choix d’une hypothèque à taux fixe. » Ainsi, le taux variable, généralement moins élevé que le taux fixe, permet de réaliser des économies à long terme.

Par contre, comme son nom l’indique, il est variable. Certaines années, les économistes observent des différences beaucoup moins importantes entre les taux variables et les taux fixes.

Ainsi, lorsqu’un taux d’intérêt variable est à la baisse, les emprunteurs voient leurs mensualités baisser rapidement. Par contre, lorsque le taux remonte, ils doivent pouvoir en absorber les augmentations. Les acheteurs qui contractent une hypothèque à taux variable doivent donc présenter un budget flexible.

Si vous comptez choisir un taux d’intérêt fixe, un bon truc est de prévoir vos paiements comme si les taux d’intérêt allaient constamment s’avérer élevés, disons à 5 %. Ainsi, s’ils se révèlent moindres, vous paierez votre hypothèque plus rapidement.

Vous pouvez comparer les offres des différents prêteurs en choisissant le courtier hypothécaire qui vous convient via Soumissions Prêt Hypothécaire. C’est facile, rapide et gratuit. Remplissez le formulaire sur cette page dès maintenant.


 

La récente évolution des taux d’intérêt hypothécaires

taux intérêt emprunt hypothécaireLa Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) rapporte que, depuis 2010 environ, « les taux hypothécaires suivent une tendance à la baisse. » En mars 2012, par exemple, on a observé le plus bas taux hypothécaire fixe de 5 ans depuis 1951, soit 4,21 %. À ce propos, la FCIQ rappelle que comparativement aux taux élevés enregistrés dans les années 80, par exemple, il s’agit d’une différence frappante.

Pourquoi les taux d’intérêt diminuent-ils de cette façon ? C’est que les taux d’intérêt hypothécaires sont influencés principalement par deux facteurs : le taux de rendement des obligations canadiennes et celui des obligations hypothécaires. Les grandes institutions financières surveillent le rendement de ces obligations, car celles-ci leur servent de fonds pour prêter aux futurs acheteurs.

En somme, lorsque le marché des obligations se porte bien, les taux d’intérêt hypothécaires aussi.

Plusieurs facteurs affectent l’équilibre du marché des obligations et des taux hypothécaires. En 1991, notamment, la Banque du Canada a instauré une mesure visant à contrôler l’inflation. Cette dernière, qui représente la hausse des prix à la consommation, contribue également à l’augmentation des taux hypothécaires. En maintenant l’inflation autour de 2 %, la Banque du Canada rend le marché plus stable. Cette initiative contribue fortement à garder les taux hypothécaires à la baisse.

Ajoutons à cela d’autres facteurs, tels qu’une gestion plus efficace des finances publiques canadiennes et la baisse du marché obligataire américain (qui a entraîné une migration des fonds vers le Canada).

De plus, la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) se montre optimiste pour les années à venir. En effet, si le marché des habitations neuves est à la baisse, celui de la revente montre une activité en croissance. Cette augmentation des ventes est due principalement aux faibles taux d’intérêt hypothécaires.

Néanmoins, Kevin Hugues, économiste principal de la SCHL pour la province de Québec, rappelle que les taux d’intérêt ne sont pas à l’abri de risques comme l’augmentation du prix du pétrole, par exemple. En effet, ce dernier affecte les profits réalisés par les grandes entreprises, une baisse qui déséquilibre le marché et influence indirectement les taux d’intérêt.

Quant à la renégociation de votre taux d’intérêt, Denis Doucet, expert en hypothèque et porte-parole à Multi-Prêts insiste sur la prudence. En effet, ce n’est pas parce que les taux d’intérêt venaient à baisser rapidement, comme ils l’ont fait au début de 2015, qu’il faut instantanément revoir son contrat hypothécaire.

L’expert souligne que les taux d’intérêt fluctuent, parfois de manière imprévisible. Rompre son contrat engendre des pénalités importantes. Dans bien des cas, une baisse rapide des taux d’intérêt ne vaut pas la peine de modifier les modalités de votre emprunt.

Découvrez plus de prévisions sur les taux hypothécaires.


 

Comment bénéficier du meilleur taux d’intérêt hypothécaire sur le marché ?

Pour obtenir un taux d’intérêt optimal pour votre prêt hypothécaire, Soumissions prêt hypothécaire vous suggère les trucs suivants :

Magasinez votre prêt hypothécaire

On ne le répétera jamais assez : il est primordial de consulter au moins trois institutions financières avant de contracter un emprunt hypothécaire. Plus vous vous informez auprès d’un grand nombre d’institutions, mieux c’est ! Vous jouirez alors d’un portrait global de l’offre dans votre région.

Profiter de l’expertise d’un courtier hypothécaire

Un courtier hypothécaire a un pouvoir de négociation beaucoup plus important que le vôtre auprès des grandes institutions financières. Il fait affaire avec elles à temps plein et sait comment profiter du marché en votre faveur. De plus, il peut facilement et rapidement consulter une multitude de banques afin de magasiner pour vous un prêt optimal. Sans compter que ses services sont gratuits. Pourquoi s’en priver ?

Négocier, négocier et encore négocier !

Ne vous gênez surtout pas pour négocier l’ensemble des règles de votre prêt : taux d’intérêt, amortissement, terme, fréquence des paiements, etc.

Vous informer adéquatement

Avec l’aide de votre courtier, passez en revue l’ensemble des caractéristiques de votre emprunt hypothécaire. Le type du prêt qui vous intéresse vous permet-il de rembourser plus rapidement ? Vous imposera-t-on une pénalité en cas de rupture d’une hypothèque fermée ? Bénéficiez-vous d’avantages, tels qu’une remise en argent, par exemple ?


 

Comparez les taux d’hypothèque dès maintenant avec un courtier hypothécaire

Vous êtes prêts à partir à la recherche du prêt hypothécaire parfait ? Soumissions Prêt Hypothécaire vous met en contact avec le courtier hypothécaire qu’il vous faut dans les grandes régions de Montréal et de Québec, tout comme ailleurs en province.

Nous croyons en une saine compétition sur le marché hypothécaire. C’est pourquoi nous avons créé Soumissions prêt hypothécaire. Notre site Web se veut une plateforme facile d’utilisation, rapide, gratuite et surtout, sans engagement.

Notre plateforme vous garantit des offres diversifiées et des prêts accessibles, tout simplement.

Comparez +20 Banques en 1 seule demande pour votre prêt!